Quelles sont les démarches pour un audit organisationnel ?

Quelles sont les démarches pour un audit organisationnel ?

L’audit organisationnel consiste en une méthode d’analyse qui met en avant les points forts et les points faibles qui nécessitent des améliorations au sein de l’entreprise. La réalisation d’un audit organisationnel consiste à chercher à comprendre le fonctionnement d’une entreprise afin d’en définir les forces, les faiblesses et éventuellement les dysfonctionnements. Voici alors les démarches à entreprendre pour un audit organisationnel.

Identifier l’objectif à atteindre

Pourquoi déclencher un audit est la première question à se poser. Il faudra alors identifier le ou les objectifs à atteindre et il faudra également comprendre ce que l’on souhaite obtenir avec cet audit. Il peut s’agir de nouvelles missions pour l’entreprise qui nécessitent une réorganisation du fonctionnement de celle-ci, ou d’une amélioration de la performance et de la productivité de l’entreprise. Car un audit peut aussi être mis en place lorsque l’entreprise rencontre des difficultés en matière d’efficacité ou quand une restructuration profonde est nécessaire.

En outre, il sera aussi indispensable d’identifier les personnes concernées par cet audit, une démarche qui peut parfois déboucher sur d’éventuelles mutations, des recrutements et autres changements.

S’assurer de la faisabilité de l’audit organisationnel

Il sera également nécessaire de s’assurer de la faisabilité de l’audit. Certaines conditions devront être réunies, comme la disponibilité des salariés et autres concernés qui feront l’objet d’entretiens individuels. Un audit nécessitera aussi des plages horaires destinées aux réunions d’ouverture et de restitution. Il faudra par ailleurs communiquer auprès de l’ensemble des salariés en expliquant les enjeux d’une démarche constructive.

Faire appel à un prestataire extérieur

Lorsqu’une entreprise décide de faire un audit organisationnel, elle a tout intérêt à faire appel à un prestataire extérieur, plus précisément à un consultant en gestion des ressources humaines. Cela afin de garder une certaine neutralité face à la démarche et face à l’ensemble de l’organisation. En revanche, l’entreprise devra préparer le maximum d’éléments afin de favoriser la bonne marche de l’audit. En effet, faire gagner du temps au prestataire en lui préparant des fiches de poste et des documents organisationnels ne sera que bénéfique à la démarche.

Bien évidemment, pendant le temps que durera l’audit, il est important de rester dans un esprit de dynamique constructive et non d’évaluation afin d’optimiser les résultats de l’audit.

Audit organisationnel : comment faciliter la démarche ?

En tant qu’employeur, RRH ou manager, faire le lien avec les équipes et montrer un état des lieux exhaustifs. Cette étape passe par une analyse et une compréhension des différents rôles et missions de chacun au sein de l’entreprise, une représentation de l’organisation, une description des différents processus de fonctionnement, une appréciation des outils utilisés, une rencontre avec les intervenants de l’organisation.

Proposer des solutions d’amélioration

Sur la base de l’état des lieux et des problèmes détectés, l’auditeur proposera des solutions d’amélioration. Il faudra alors accepter de changer ses habitudes afin d’optimiser l’organisation et obtenir une meilleure productivité, une baisse éventuelle des coûts ou encore une amélioration de la qualité des services.

Les suites de l’audit

A l’issue de l’audit organisationnel, l’auditeur mettra en place un plan d’action qui impliquera tous les acteurs concernés. Il s’agira alors de concrétiser les actions identifiées et de ne pas rester dans l’analyse pour obtenir des résultats productifs par rapport aux objectifs fixés.

Quelles sont les modifications nécessaires afin d’améliorer l’organisation des ressources humaines au sein de l’entreprise ? Le consultant en GRH aura pour fonction de répondre à cette ultime question par rapport aux informations recueillies au niveau interne (ex : organisation des services), mais surtout en examinant et en diagnostiquant les points forts et les points faibles de l’entreprise.

Pas de commentaires

Réagir à l'article

* Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte