Ce qu’il faut retenir sur l’entretien professionnel

Ce qu’il faut retenir sur l’entretien professionnel

Toute entreprise, quels que soient sa taille et son secteur d’activité, est obligée d’organiser périodiquement un entretien professionnel pour chacun de ses salariés. C’est un acte managérial à ne pas confondre avec l’entretien annuel qui a d’autres fins.

Entretien professionnel : à qui s’adresse-t-il ?

Selon la loi sur la réforme de la formation professionnelle mise en application au début de l’année 2015, tous les salariés d’une entreprise (quelle que soit la nature de leurs contrats) doivent passer un entretien professionnel tous les deux ans. Cela signifie que les employés n’ayant pas encore deux ans d’ancienneté dans la même entreprise ne sont pas concernés. En outre, cet entretien est également obligatoire pour les travailleurs qui reprennent leurs activités à l’issue de certains congés.

En quoi consiste-t-il ?

L’entretien professionnel permet de faire le point sur les compétences des salariés. Il se focalise plutôt sur leurs besoins en formation. Cette démarche entre ainsi dans le cadre des perspectives d’évolution professionnelle de l’ensemble du personnel. En matière de contenu, il y a des thématiques à aborder mais c’est à l’employeur de l’ajuster. Pour cela, il faut toujours se référer aux orientations stratégiques de l’entreprise.

Comment s’organise-t-il ?

Moment d’échange entre salarié et employeur, l’entretien professionnel peut s’organiser en trois périodes. Dans un premier temps, on fait état d’une synthèse des compétences développées, des formations réalisées, ainsi que des difficultés rencontrées par le salarié. Ensuite, on considère dans le détail ses souhaits de formation, mais aussi les perspectives d’évolution de sa qualification et de son emploi. Parallèlement, c’est l’occasion pour l’employeur d’expliquer les axes stratégiques de l’établissement et de préciser les attentes et les objectifs de celui-ci. En dernier lieu, la construction du parcours professionnel du salarié est au centre de la discussion.

Pas de commentaires

Réagir à l'article