fbpx

Les 5 règles d’or pour souder vos équipes

équipe de sportifs

Les 5 règles d’or pour souder vos équipes

Henry Ford nous explique que « Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite. » En effet, aucune entreprise ne peut envisager d’atteindre ses objectifs en s’appuyant uniquement sur des individualités. Il semble essentiel de capitaliser sur la dynamique de groupe en favorisant les interactions entre les membres d’un groupe. Alors quelles sont les clés pour souder une équipe ?

1 – DONNER DU SENS  

Comment avancer ensemble sans avoir défini en amont un projet qui rassemble tous les acteurs concernés ? Comment avoir envie de s’investir sans savoir pourquoi on s’investit ? Donner du sens, une phrase que l’on entend souvent en management. Une phrase qui n’est pas anodine !

Dire « POURQUOI ? » plutôt qu’expliquer « COMMENT ? »

Nous pouvons illustrer cette dimension du management avec l’allégorie des 3 tailleurs de pierre :

Un homme rencontre trois tailleurs de pierre qui travaillent avec les mêmes outils, au même endroit et au même rythme… Au premier, qui travaille mécaniquement sa pierre avec un air sombre et fatigué, il demande ce qu’il est en train de faire ; ce dernier lui répond qu’il taille une pierre. Quand il pose la même question au second qui effectue le même travail, mais de façon un peu moins mécanique, ce dernier explique qu’il taille une pierre pour construire un mur. Il s’approche alors du troisième qui semble heureux, voire radieux, où nulle trace de fatigue ne se lit sur son visage alors qu’il taille une pierre avec exactement les mêmes outils et la même technique que les deux autres. Quand notre homme lui demande ce qu’il est en train de faire, l’homme lui répond avec un large et lumineux sourire : « je suis en train de construire une cathédrale ». 

Ce troisième tailleur de pierre est fier de son travail, il se sent investit et heureux. Il participe à une œuvre qui le fascine. Il dégage une énergie que les deux autres tailleurs n’ont pas….

2 – FIXER DES OBJECTIFS CLAIRS

Il est important de préciser ce qui est à atteindre sous forme d’objectifs concrets.

Pas d’usine à gaz ! Mais des objectifs faciles à comprendre et à suivre dans le temps…. Il peut s’agir d’objectifs individuels ou collectifs en fonction des entreprises. Cela est intéressant d’avoir les deux pour challenger chacun en tant qu’individu mais également pour fédérer le collectif autour d’objectifs communs. L’arbre d’objectifs permet de définir et de hiérarchiser l’ensemble des objectifs d’un projet. L’objectif est énoncé sous la forme d’un verbe à l’infinitif suivi d’un objet.

Exemple : promouvoir un nouveau produit

Le schéma permet de mieux appréhender l’objectif principal en le décomposant en sous-objectifs (stratégiques, opérationnels…) et en mettant en avant un lien entre les objectifs des différentes entités.

3 – INSTAURER DES MOMENTS DE CONVIVIALITE

Pas de cohésion de groupe sans convivialité ! Il est essentiel de favoriser les échanges, de participer à des évènements déconnectés du quotidien de travail pour permettre une meilleure connaissance des autres membres de l’équipe. 

Chacun profite de ces bons moments pour identifier des centres d’intérêts communs, comprendre l’histoire de ses collègues, raconter des anecdotes…

Pour créer de la convivialité, pas besoin d’organiser un séminaire à l’autre bout du monde ! Cela peut se faire lors d’une journée « mise au vert » avec des olympiades par exemple, autour d’un petit déjeuner, autour d’une soirée de Noël… D’autres idées originales vous permettront de souder vos équipes : sport, atelier cuisine, chasse au trésor, enregistrement d’une chanson en studio, intégration d’une mascotte…. Autant d’idées à creuser pour vous amuser ensemble !

Quoi de plus agréable que de venir travailler en retrouvant des gens avec qui vous avez passé de bons moments ?

4 – ETABLIR LE CADRE ET LES REGLES DU JEU

La vie de groupe nécessite de se mettre d’accord sur les règles de fonctionnement. Il en va de même dans la vie de tous les jours. Si certains passent au feu rouge quand d’autres s’arrêtent, c’est la panique !

Il ne s’agit pas d’imposer des règles mais de réfléchir ensemble, de co-construire un mode de fonctionnement collectif qui convienne à tous les membres de l’équipe. Ainsi, la meilleure façon de définir les règles est le mode participatif. Cette approche garantit une bien meilleure adhésion et implication de chacun.

Les règles ne doivent pas être figées. Elles peuvent être modifiées, supprimées, complétées au cours de vie de l’équipe en fonction du contexte, des évolutions.  Les sujets à traiter sont variables et spécifiques à chaque équipe : savoir-vivre, mode de communication, rythme de travail, fréquence des réunions, exemplarité, gestion des absences….

5 – FAIRE REGULIEREMENT DES POINTS COLLECTIFS

Les réunions sont des temps collectifs où l’équipe se réunit pour échanger et pour partager des informations essentielles au bon fonctionnement du groupe. Ces moments d’échanges, plus ou moins informels en fonction des sujets abordés ou des objectifs à atteindre, favorisent les interactions et facilitent la communication. Ce n’est, en aucun cas, une perte de temps ! Plus la réunion sera préparée et cadrée, plus les échanges se révèleront constructifs. Nous traiterons la conduite de réunion dans un prochain article.

Il s’agit, au travers ces retours collectifs, d’entretenir un esprit d’amélioration continue au sein de l’équipe mais également de célébrer les succès !

1 Commentaire
  • Cabinet de consulting Tunisie
    Publié à 11:56h, 16 janvier Répondre

    Il faut toujours penser à des activités hors cadre du travail. Finalement le temps passé au boulot est beaucoup plus important que le temps passé en famille, du coup c’est très important de créer une bonne ambiance au travail pour avoir une équipe soudée. Il existe différentes activités que chaque entrepreneur peut exploité même des cinés, des clubs de sport, …

Réagir à l'article

* Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte