fbpx

Changer d’emploi : Avez-vous peur de changer de carrière ?

Changer d’emploi : Avez-vous peur de changer de carrière ?

Avez-vous peur de changer d’emploi ? Tout changement peut être source de stress et de questionnement… C’est une réaction normale qui touche une grande majorité d’entre nous !

Nous avons souvent tendance à envisager le pire. Malheureusement, cette tendance au « catastrophisme » est un frein majeur au changement et vous empêche parfois de vous réaliser professionnellement.

Avez-vous réellement envie de changer de d’emploi ?

Bien évidemment, il s’agit d’une première question fondamentale, à laquelle vous seul avez la réponse ! Sur une échelle de 1 à 10, où en êtes-vous ? Si vous êtes à 7 ou au-dessus, alors il est temps d’agir et de provoquer le changement. Si votre score est plutôt bas, vous n’êtes peut-être pas encore assez mûr… Alors soyez patient, le temps du changement arrivera bien assez tôt.

Changer de carrière : de la réflexion, à l’action !

Vous avez décidé de changer de carrière. Vous avez réfléchi et avez identifié plusieurs pistes possibles mais aucune ne semble être LA solution idéale ! Nous sommes souvent à la recherche de la perfection, même si nous savons que celle-ci n’existe pas. Alors les points négatifs de chaque piste explorée semblent prendre le dessus sur les avantages et les bénéfices à bouger… Vous trouverez toujours une bonne excuse à ne pas vous lancer dans le changement. Vous préférez rester dans votre zone de confort.

Il existe plusieurs types de peur

  • La peur d’être déçu par le choix d’une nouvelle vie pro : du coup le fait de ne pas changer vous permet de garder en tête une part de fantasme sur un éventuel changement de carrière… Vous pouvez continuer à vous accrocher à des rêves. Mais tout cela restera de l’ordre de l’imaginaire.
  • La peur de se tromper : vous ne pourrez jamais être sûr que votre décision est la bonne tant que vous ne vous êtes pas engagé. Mais finalement, ne regrette-t-on pas plus de ne pas avoir fait ce dont nous avions envie, que d’avoir osé nous lancer dans une nouvelle direction ? Comment savoir si vous êtes dans la bonne voie si vous ne vous lancez pas ?
  • La peur de décevoir son entourage : certains choisissent un métier pour faire plaisir à leur entourage ou pour avoir un certain statut social. Ce type de choix a ses limites et met souvent en péril, à terme, la notion de réalisation professionnelle. En effet, la réalisation passe par la connaissance de ce qui est bon pour vous et vous seul êtes en mesure d’identifier les paramètres essentiels à votre épanouissement. 
  • La peur du succès – peur de décevoir votre manager, vos collègues : ça s’appelle le syndrome de l’imposteur ; dans le cadre d’une évolution, vous ne vous sentez pas légitime dans ce nouveau poste. Il est essentiel de vous rappeler pourquoi vous avez été choisi. Ce nouveau challenge pourrait-il remettre en question vos compétences, votre expertise ? Que vont penser vos collègues si vous n’êtes pas à la hauteur ? Tout changement implique une phase d’adaptation. Vous ne maîtriserez pas tout, et tant mieux ! C’est dans cette phase d’apprentissage que vous allez retrouver un nouveau souffle et vous révéler différemment.
  • La peur de faire des compromis : comme beaucoup de choses dans la vie, nous sommes souvent obligés de faire des compromis. Il en va de même pour les choix professionnels. Vous achetez une maison, vous n’aurez pas tous les critères envisagés lors de votre réflexion, alors vous priorisez : qu’est ce qui est le plus important finalement ? Pour le changement de carrière c’est la même chose : quels sont les 3 dimensions fondamentales à votre épanouissement ? Qu’est ce qui importe le plus ? Le reste n’est pas important.
  • La peur d’être frustré : le changement est souvent représenté par plusieurs étapes. En effet, si on prend l’exemple d’un changement de métier à 180°, il y a plusieurs moments clés avant d’atteindre l’objectif final.

Exemple de cheminement du changement

Réflexion : Prise de décision => démarches administratives => formation => développement du réseau => recherche d’un poste ou création d’entreprise => début du nouveau job ou du nouveau challenge.

En fonction de ces phases et du caractère de chacun, certaines étapes seront plus énergisantes que d’autres. Je parle souvent de « montagnes russes » des émotions dans le changement de carrière. On passe facilement de la phase de doute à l’excitation ; de la remise en question à l’énergie débordante… Bref, de nombreux sentiments se réveillent et vous rappellent que vous êtes bel et bien vivant !

Alors même si changer d’emploi n’est pas un long fleuve tranquille, cette étape réveillera certainement une partie de vous. Une part de vous qui s’était endormie, ou que vous ne soupçonniez même pas…

Finalement, changer d’emploi, c’est ouvrir une nouvelle page dans sa vie, voler vers de nouveaux horizons ! Et ce, quelque chose de nouveau peut vous amener beaucoup de choses positives dans votre vie. Bien sûr, il y a toujours un risque à changer mais il reste minime au regard de tous les bénéfices liés au changement.

Pas de commentaires

Réagir à l'article

* Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte