Comment s’affirmer avec assertivité ?

discours d'un homme devant tribune

Comment s’affirmer avec assertivité ?

Quel que soit le profil de votre personnalité, développer son assertivité vous permettra d’évoluer de manière affirmée tout en faisant passer vos messages de manière claire et sereine. Toute personne assertive possède de sérieux atouts. Essayons d’en savoir un peu plus sur l’assertivité avec sa définition.

Mais l’assertivité, c’est quoi exactement ?

« C’est la capacité à s’exprimer et à défendre ses droits sans empiéter sur ceux des autres et sans utiliser ni l’agressivité, ni la soumission ni la manipulation ».

Difficile de ne pas tomber dans l’une de ces trois tendances. En effet, en fonction de sa personnalité, on va naturellement utiliser un aspect et s’enliser avec. Généralement, les timides vont plutôt être dans la soumission, les dominants dans l’agressivité et les calculateurs dans la manipulation.

Tout manager devrait développer la notion d’assertivité. C’est incroyablement porteur pour fédérer les équipes à long terme, ce qui évite d’être dépassé par les événements ou les individualités, d’être perçu comme un tyran ou encore comme une anguille qui affirme une chose puis son contraire en fonction de la personne.

Si vous avez un rôle transversal, l’assertivité vous sera également nécessaire pour faire passer vos messages sans avoir l’autorité hiérarchique. Quant aux timides, ils ont tout intérêt à développer l’assertivité pour oser se positionner face aux audacieux et avoir les mêmes chances d’évoluer que ces derniers. Vous l’aurez compris, l’assertivité est une dimension clé quel que soit votre statut ou votre fonction. Qu’il s’agisse du domaine personnel ou professionnel.

Comment mesurer son niveau d’assertivité ?

Il est intéressant de mesurer son niveau d’assertivité car nous n’avons pas toujours l’objectivité pour se connaître véritablement sur ce sujet. Et sans diagnostic, c’est compliqué de mettre les bonnes actions en œuvre.

Laissez-vous une semaine d’observation, durant laquelle vous pourrez noter chacune de vos difficultés à :

  • gants de boxe posésRefuser un service
  • Demander un service
  • Dire non à une sollicitation professionnelle (celle qui fait exploser votre agenda)
  • Négocier
  • Vous imposer
  • Faire passer un message clair (sans tourner autour du pot)
  • Ne pas vous justifier

 

A la fin de la semaine, vous allez vite voir si vous manquez d’assertivité. Si après avoir fait le compte de toutes vos difficultés, vous avez un sentiment de regret ou de frustration, c’est qu’il est grand temps de travailler votre assertivité.

Comment les personnes « non assertives » maintiennent-elles cet état de fait ?

On dit souvent que le fait de prendre conscience d’un aspect est le premier pas vers la sortie. Dans le cas de l’assertivité, la prise de conscience ne suffit pas, il faut également sortir de la boucle vicieuse.

Boucle vicieuse :

En fait, si une personne n’ose pas s’affirmer, elle va craindre toutes les situations qui la confrontent à ce sentiment (PEUR). Du coup, elle va éviter toute situation identique (EVITEMENT), ce qui réduit sa capacité à l’affronter et à trouver les ressources pour y parvenir (REDUCTION). En évitant ces situations (EVITEMENT) elle diminue considérablement ses compétences à gérer la situation et augmente le sentiment de DEVALORISATION. Moins sûre d’elle, elle cherchera à éviter toute situation similaire ce qui va nourrir sa PEUR (boucle infernale).

Comment briser le cercle vicieux et développer son assertivité ?

En créant un cercle vertueux : il faut confronter la personne à des situations qui ne l’expose pas à être trop assertive, donc viser de petits challenges. Ainsi ses compétences à les affronter vont peu à peu se développer ce qui va la valoriser. Elle sera plus à même d’anticiper des situations positives en se disant être à la hauteur. Ce qui va lui permettre de franchir un cap et de renforcer ses compétences en la matière.

3 astuces pour développer son assertivité et créer un cercle vertueux :

  • Ne pas aller trop vite
  • Ne pas se mettre la pression mais avancer pas à pas en choisissant la situation à gérer
  • Ne pas se justifier

Petits exercices pour gagner en assertivité :

  • Demander une information à un collègue sans attendre le bon moment
  • Demander un service à un ami
  • Refuser un service (sans se justifier)
  • Parler face à un petit groupe de personnes
  • Négocier une prime, une augmentation ou un avantage

 

Pas de commentaires

Réagir à l'article

* Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte