fbpx

Comment changer de métier à 40 ans ?

Comment changer de métier à 40 ans ?

Stop aux préjugés ! AVANCER nécessite souvent de se débarrasser des idées reçues qui vous ont enfermée pendant des années dans un schéma qui ne vous correspond plus (et qui ne vous a peut-être jamais correspondu…)Alors, comment changer de métier à 40 ans ?

Il n’y a pas de méthode miracle mais il est nécessaire de procéder par étapes. À cet âge, vous avez déjà vécu pas mal d’expériences professionnelles et personnelles qui vont vous permettre de construire votre futur projet professionnel.

Changer votre vision du monde, votre état d’esprit

Il est nécessaire, en premier lieu, de voir les choses différemment, de changer d’angle de vue pour ne pas rester enfermée dans le schéma dans lequel vous avez évolué. Sinon, vous risquez de ne pas vous donner le droit de bouger les lignes ou de sortir du cadre. Et c’est pourtant ce qui va se passer si vous vous lancez dans l’aventure de la reconversion. Il s’agit de faire de votre propre mouvement un moyen d’ouvrir de nouvelles voies.

Réfléchir à vos réalisations 

Il est essentiel d’identifier ce que vous savez déjà faire pour avoir en tête ce dont vous êtes capable. L’objectif est de cibler les réalisations dont vous êtes la plus fière et qui reflètent véritablement vos talents et vos capacités. En faisant une liste objective de ces réalisations, vous ne pouvez pas avoir de doutes sur ce qui a été accompli. Pour formuler une réalisation, il est important de lui donner un intitulé, de la contextualiser, de détailler les actions mises en œuvre et de décrire le résultat obtenu (avec des indicateurs chiffrés si possible).

Quelles sont vos exigences pour la suite ?

Dans cette partie, l’idée est d’approfondir et de hiérarchiser vos attentes professionnelles. Vous savez à peu près ce qui est important pour vous mais cela ne suffit pas. Il est temps de faire émerger des critères précis pour trouver votre équilibre. Si vous ne connaissez pas vos exigences pour votre avenir professionnel, soit vous accepterez n’importe quel projet, soit vous ne vous lancerez jamais car vos exigences seront trop nombreuses et trop élevées. 

Plusieurs dimensions sont donc à analyser à cette étape de votre réflexion :

Nature du travail, perspectives d’évolution, avantage économique, possibilité de se former, mode de management, culture d’entreprise, ambiance de travail, nature du produit ou du service, engagement sociétal de l’entreprise, environnement de travail, niveau d’autonomie…

Travailler sur votre système de valeurs

Qu’est ce qui est le plus important pour vous ? À 40 ans, vous avez tendance à bien vous connaître et à savoir ce qui vous convient. Vous avez des convictions qui se sont construites au fur et à mesure de votre parcours. On identifie généralement 8 familles de valeur :  

  • Valeurs économiques  intérêts pour le profit, la rentabilité et la production.
  • Valeurs esthétiques → créativité, sensibilité importante au « beau ».
  • Valeurs hédonistes → recherche du plaisir, de la jouissance des plaisirs de l’existence, du bien-être du corps et de l’esprit.
  • Valeurs politiques → affirmation de soi, ambition, recherche de pouvoir, leadership.
  • Valeurs entrepreneuriales → appétence pour le développement et l’organisation de projets, la prise d’initiatives. 
  • Valeurs relationnelles → intérêts pour les individus (attitudes de compréhension, d’empathie et d’altruisme).
  • Valeurs intellectuelles → curiosité intellectuelle (goût pour les échanges d’idées, d’opinions et pour l’observation).
  • Valeurs spirituelles → intérêts pour la compréhension de l’Homme et de l’Univers.

Et enfin, la définition de votre projet professionnel

Le fait de décrire votre futur projet professionnel en intégrant des objectifs, des moyens, des méthodes, des délais et des indicateurs de réussite va :

  • Donner du sens à une éventuelle formation, 
  • Vous motiver pour réussir : vous pourrez en effet mesurer le chemin parcouru,
  • Vous aidez à faire plus rapidement et plus sereinement vos choix,
  • Développer votre confiance en vous,
  • Vous rendre plus efficace dans vos actions
  • Aider vos interlocuteurs à comprendre qui vous êtes et dans quelle dynamique vous vous inscrivez.

Mais quel est le meilleur moyen de réussir ce changement de voie professionnelle ? Pour entamer cette réflexion, vous pouvez vous faire accompagner dans le cadre d’un bilan de compétences. Il s’agit d’une démarche individualisée qui vous permet de réfléchir étape par étape en bénéficiant des conseils pertinents d’une consultante spécialisée en évolution professionnelle.

Alors si vous vous sentez prête à franchir le cap et à changer de métier à 40 ans, 50 ans, ou plus, contactez notre équipe PÉPITE SC !

Pas de commentaires

Réagir à l'article

* Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte