fbpx

Le coaching Lean : le système d’apprentissage des équipes qui mène au progrès

joueurs de rugby qui jouent un match

Le coaching Lean : le système d’apprentissage des équipes qui mène au progrès

Le Lean est un système d’apprentissage inscrit dans le quotidien du travail et qui permet de trouver de la compétitivité par l’éducation de tous les collaborateurs, en formant tout le monde à la résolution de problèmes. C’est une pratique simple et accessible à tous et bénéfique à condition de la pratiquer sur le terrain.

Avant de commencer tout accompagnement Lean, il est important de comprendre la philosophie du Coaching Lean. Il est notamment essentiel de valider le fait que le dirigeant soit conscient du changement qu’il va devoir opérer au travers du coaching. Changements qu’il va y avoir au sein de son entreprise, auprès de ses équipes mais surtout d’accepter que tout va démarrer de sa posture.

L’approche du Lean Coaching telle que nous la portons est inspirée de Michael Ballé, spécialiste du Lean Management et co-Fondateur de l’institut Lean France.

Le Coaching Lean : créer un environnement pour mieux comprendre les réalités de l’entreprise

Si l’on souhaite augmenter les performances de son entreprise, cela passe par l’analyse des situations-problèmes, des incidents-critiques et des réclamations… Le premier objectif du Coaching Lean est  de créer les conditions favorables à l’expression des problèmes par les salariés. C’est donc favoriser un environnement d’échanges en leur permettant de parler de leurs difficultés, en affichant les problèmes rencontrés sur le poste de travail et en leur laissant le temps de les analyser pour s’améliorer.

Il est donc nécessaire d’aller sur chaque unité de travail ou poste de travail pour expliquer aux collaborateurs l’enjeu de cette pratique. L’idée du coaching Lean est de ne pas partir uniquement du ressenti du dirigeant mais de la réalité de son entreprise retranscrite via les outils qui générera un travail de réflexion de la part des collaborateurs.

Le Coaching Lean : apprendre à travailler ensemble via l’intelligence collective

Lorsque l’on donne des objectifs individuels, on prend le risque de créer des ruptures dans les équipes. Généralement, chacun met tout en œuvre pour placer sa solution, défendre son point de vue mais sans s’attacher au problème. Du coup, on ne créé ni de dynamique de groupe et encore moins de dynamique de progrès.

Donc il faut instaurer un travail de groupe en échangeant sur des objectifs communs. Et pour chaque axe de progrès ou objectif, le manager présente un problème lié à l’objectif de son service. Ce qui permet d’obtenir une direction de progrès.

Puis chaque service ou équipe peut expliquer et échanger sur la façon dont il peut progresser dans ce sens, et ainsi comment il peut comprendre les problèmes des autres services ou équipes tout en proposant des axes d’amélioration.

Selon Michael Ballé, trois axes doivent être travaillés :

  • Chercher la performance par une direction de progrès via des critères clairement définis,
  • Chacun doit expliquer les obstacles rencontrés,
  • On doit viser le travail collaboratif.

C’est ainsi que l’on crée un environnement de travail d’éducation permettant le développement des compétences.

Le Coaching Lean ou comment créer la confiance dans l’entreprise et au sein des équipes ?

Pour soutenir la qualité du service et la motivation, il est donc important de créer un environnement de travail dans lequel celui-ci est non seulement plus intuitif mais également facilité par des idées d’amélioration chaque jour.

En permettant aux équipes de s’approprier leurs propres fonctionnements, il est possible de renforcer la confiance en soi, en son encadrement et en son entreprise.

Il faut faciliter la vie des collaborateurs, il faut sortir la pression et créer des espaces qui favorisent la confiance :

« Oui il y a des problèmes mais on va prendre le temps de s’en occuper. Il faut laisser aux équipes le moyen de s’approprier les outils de travail et créer un environnement d’apprentissage qui va développer la confiance mutuelle, la confiance dans l’environnement et la confiance en son encadrement. »

Le Coaching Lean, c’est viser le KAIZEN (amélioration continue)

Pour que chaque équipe s’approprie son propre développement, on doit lui laisser l’opportunité de s’approprier ses modes de travail. Pour cela, on peut commencer par étudier chaque fonctionnement, un par un, en améliorant une procédure après l’autre afin de faciliter le travail et soutenir les équipes dans leur changement continu et leurs façons de travailler.

Le résultat est une croissance organique des équipes qui apprennent à s’auto-organiser, pas à pas.

Selon Michael Ballé, on donne à l’équipe l’opportunité de travailler en autonomie. Attention cela ne signifie pas que les gens vont travailler comme ils veulent. On cherche l’amélioration, on prend donc un sujet l’un après l’autre puis on s’interroge :

  1. Où est le potentiel d’amélioration de performance ?
  2. Comment peut-on étudier ensemble notre méthode actuelle pour comprendre comment on le fait ?
  3. Quelles sont les idées nouvelles pour faire différemment
  4. Comment va-ton pouvoir tester ces nouvelles idées ? Il faut rester toutefois prudent sur l’innovation : on ne révolutionne pas tout, on cherche à améliorer.

Il faut tester le plan de validation pour convaincre les collègues que c’est une meilleure idée = c’est donc un travail d’équipe (à faire en continu). C’est de la croissance organique, et c’est une rupture d’organisation car ce n’est plus au chef de décider.

Le rôle du manager est de dire : « prenons-nous en main pour résoudre les problèmes ou améliorer les méthodes  » : c’est rentrer l’apprentissage au quotidien, peu à peu. Le manager doit simplement veiller à le tenir sur la durée.

Il ne s’agit plus d’une organisation mécanique mais une croissance organique. Les équipes sont donc plus engagées car elles sont devenues actrices et comprennent mieux ce qu’elles font.

 

Pas de commentaires

Réagir à l'article

* Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte