fbpx

Le Management Lean Pepite : la posture du manager

management lean pepite

Le Management Lean Pepite : la posture du manager

Être manager dans une équipe requiert des qualités qui ne sont plus rattachées uniquement à cette capacité de « meneur ». Actuellement, la capacité de « leadership » est surtout orientée vers l’ouverture, celle de l’« écoute », celle de la « collaboration » et celle de la « motivation ». Ainsi, plusieurs attributs doivent être liés aux compétences professionnelles de « leader » pour harmoniser toute une équipe. Focus sur le modèle de management Lean Pepite.

Le management Lean Pepite pour optimiser la compétence de son équipe

Le manager est celui qui doit « animer » une équipe. Afin d’obtenir de bons résultats, instaurer une certaine vitesse dans l’exécution des tâches et programmer une forme de synchronisme sont essentiels. Motiver tous les participants dans leurs missions est une obligation attribuée au manager. Pour ce faire, il faut optimiser surtout le côté « animateur » en primant la capacité d’écoute et en choisissant les bons mots.

Quelles sont les meilleures attitudes d’un manager ?

La posture du manager est la clé qui permet d’aboutir à un objectif, essentiellement celui d’atteindre les objectifs. Le caractère « diktat » ne trouve pas place dans le management Lean Pepite, il faut toujours savoir que le manager est un « être humain », susceptible d’avoir tort. Egalement, il doit donc également pouvoir se remettre en question.

En bon « modèle », le manager l’est ! Tous les yeux sont rivés sur lui, il est donc essentiel qu’il en fasse preuve. S’imprégner des tâches et agir comme facilitateur, ce sont également des attributs d’un bon manager.

Responsabiliser les collaborateurs

Le manager n’est pas celui qui doit à chaque fois trouver des solutions face à des problèmes. Chaque collaborateur doit remplir ses fonctions et trouver des issues pour sortir de l’impasse. Faire prendre la responsabilité à chacun, le manager doit le faire. Chaque poste est important, et il faut savoir « booster » la compétence du responsable en n’intervenant aucunement dans ses tâches. Le mieux placé pour accomplir les tâches, c’est celui qui occupe la place !

Privilégier la capacité d’écoute et de facilitateur

Le sens de l’écoute est la première aptitude qu’un bon manager doit avoir. C’est à partir des informations recueillies et des échanges avec les collaborateurs que l’on peut trouver les bonnes solutions. Il ne suffit pas seulement d’écouter, il faut aussi savoir faire preuve de flexibilité dans ses agissements. Gérer ses émotions, être totalement objectif, savoir déléguer et offrir des opportunités à prendre les meilleures décisions ensemble.

Favoriser le travail en équipe

Le sens de l’animation d’équipe doit être bien « aiguisé ». Toutefois, il ne faut surtout pas tomber dans le piège pour se comporter en « chef tyrannique » afin d’affirmer son autorité. La communication est le secret dans une collaboration, avec des mots concis et toutes les informations nécessaires. Vient ensuite l’aptitude à « accompagner tout le personnel » dans les missions et enfin celle de l’encadrer en instituant une ambiance de respect et de confiance.

Adopter une attitude « modeste » en travaillant sa posture

« Diriger » avec un sentiment de supériorité n’est pas la bonne attitude, il faut savoir rester « humble » en adoptant une posture d’empathie, ne pas trop se focaliser sur soi, et être plutôt flexible. Enfin, pour mieux motiver l’équipe, il ne faut pas oublier de donner du « feed-back » afin d’encourager les collaborateurs. Les féliciter jusqu’à les récompenser est essentiel, mais il faut aussi savoir signaler quand on n’a pas obtenu les résultats escomptés.

En savoir plus sur le management Lean.

Nos articles similaires :

Pas de commentaires

Réagir à l'article

* Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte