fbpx

Manager : les clés pour faire reconnaître son autorité

mug boss

Manager : les clés pour faire reconnaître son autorité

Croire que la position hiérarchique suffit pour asseoir sa notoriété relève d’une illusion. L’autorité associée au statut au sein d’une entreprise s’élabore et se fixe. En effet, être un manager ne se limite pas à recadrer et à donner des ordres. C’est également se faire écouter et se faire considérer par les collaborateurs. Comment se faire respecter ?

Donner le cadre

Au début de la collaboration, il faut définir les règles du jeu : les interdits et les faits négociables. Les experts affirment qu’il faut que ces règles soient peu nombreuses, mais non discutables. Il convient de fixer des règles très simples pour gagner en crédibilité. Pour les faits qui n’entrent pas dans ces catégories, le manager doit rester attentif et à l’écoute. Donner une opportunité de prise de parole aux collaborateurs augmente leur confiance envers le manager, mais il faut contrer les reproches et les accusations.

Être un leader et raisonner en matière de résultats

Les collaborateurs ont besoin d’un guide pour les orienter vers les visions et les objectifs de l’entreprise. Chaque activité doit contenir une obligation de résultat et chaque problème doit déboucher sur une perspective d’avenir. C’est ce qui fait du manager un bon meneur d’équipe. En savoir plus.

Être un manager c’est agir en chef

Prendre une décision rapidement, trancher sur une situation sans se culpabiliser, un manager doit agir comme le chef qu’il est en toutes circonstances. En plus de manifester son autorité, le manager doit aussi assumer les conséquences des décisions prises par lui et par la direction pour ne pas perdre sa crédibilité. En outre, il doit affirmer et confirmer sa personnalité, ses atouts comme ses points faibles, pour ne pas donner une arme de déstabilisation aux collaborateurs.

Garder le sang-froid

Un bon manager ne doit pas réagir au quart de tour et se laisser prendre dans les jeux de relation avec les subordonnés. D’un autre côté, il doit transformer ses jugements de valeur en une appréciation personnelle pour ne pas offusquer les autres.

Pas de commentaires

Réagir à l'article

* Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte