fbpx

[NOUVELLE ANNÉE] Pourquoi ne pas trouver sa voie professionnelle ?

[NOUVELLE ANNÉE] Pourquoi ne pas trouver sa voie professionnelle ?

Le bilan de l’année a été fait ou pas, certains en sortent grandis, d’autres bousculés ou déçus. Dans tous les cas, on ne sort jamais totalement indemne d’une année. Professionnellement, c’est la même chanson, on a vécu des choses qui nous ont satisfait et d’autres que l’on referait bien. Nous avons la possibilité de regarder dans le rétroviseur et de faire le point sur les mois parcourus.

Cela nous permet également de préparer la nouvelle année et d’envisager les choses sous un autre angle, celui qui nous permettra de nous réaliser et d’oser trouver sa voie professionnelle.

Nouvelle année, trouver sa voie : nouveau champ des possibles

Un chapitre vient de s’achever, mais la bonne nouvelle, c’est que nous démarrons une nouvelle page pour nous laisser guider par nos envies, nos rêves et tenter de trouver le courage de changer de travail ou d’en modifier certains aspects. Ça a l’air tellement évident qu’on se demande pourquoi on ne l’a pas fait l’année précédente. C’est plutôt constructif de vouloir analyser le passé mais ce n’est pas indispensable car il y a ceux qui ont besoin de comprendre les causes de leur non action et qui mettent tout en œuvre pour y remédier et il y a ceux qui culpabilisent. Ce n’est pas le but de la manœuvre donc chacun fait ce qu’il peut/veut.

L’essentiel, et c’est ça l’important, c’est d’avancer et de trouver les moyens de parvenir à changer des paramètres qui nous amèneront à plus d’épanouissement. Alors oui, c’est une nouvelle année et oui, nous avons la possibilité de tout imaginer, de croire que tout est possible et surtout de vouloir s’éclater dans son activité professionnelle.

Ne pas mettre la barre trop haut mais la placer

Nous sommes tous différents, ce qui signifie que nous ne fonctionnons pas tous avec les mêmes vecteurs de motivation. Certains ont besoin de challenges quant à d’autres, les défis les mettent mal à l’aise. Donc ce qui est important c’est de ne pas planifier des projets par obligation ou parce que c’est la nouvelle année. Mais c’est de faire avancer le curseur un peu plus loin. 

Nous aimons bien la théorie des petits pas (appelée aussi la méthode Kaizen) qui permet de progresser de manière constante, de consolider chaque étape, de savourer le progrès parcouru et de fixer le suivant. Mais sans avoir d’enjeux trop impressionnants. Et pour cela, il est inutile de se comparer aux autres, rien de plus frustrant. Nous n’avons pas les mêmes armes de combat, ni le même rythme. On peut être très à l’aise pour se fixer des objectifs et prendre du temps pour les mettre en œuvre.

L’inverse est vrai aussi. Et puis nous fonctionnons parfois avec des déclics, le petit « je ne sais quoi » qui, à un moment donné va permettre de tout éclairer, et tout devient alors évident et facile. Et on rattrape le temps perdu (qui était vraisemblablement nécessaire). 

Plusieurs chemins pour trouver sa voie professionnelle

Je rassure tout le monde, il n’y a pas qu’une issue pour se réaliser et trouver sa voie professionnelle. Ouf ! Une fois dit, essayons de découvrir les différentes options :

1 – Généraliste : élargissement du champ des compétences

Il se peut que votre métier vous amène à intervenir sur des registres trop étriqués et que vous ayez le sentiment de frustration de ne pas élargir vos champ d’actions. Il est peut-être temps d’ouvrir plusieurs portes et de vous positionner en tant que généraliste. Vous aurez le sentiment d’avoir des actions plus globales, variées et donc un métier plus complet.

2 – Spécialiste : devenez l’expert de votre domaine

Vous avez le sentiment de ne pas assez approfondir les choses, d’être contraint de balayer large pour avoir toujours une vision globale. Aujourd’hui, vous souhaitez développer une expertise, c’est-à-dire un portefeuille de compétences approfondi et pointu sur un domaine spécifique de votre activité. Passez de généraliste à spécialiste et devenez référent de votre domaine.

3 – Evolution professionnelle : osez monter d’un cran

Vous adorez votre travail mais vous en avez fait le tour. Vous avez envie de passer la seconde en prenant plus de responsabilités. Il peut très bien s’agir de responsabilités managériales, techniques ou un projet à plus grande envergure. Faites-le savoir ! N’attendez pas que l’on vienne vous chercher, il y en a qui attendent encore. Prenez les choses en main sinon quelqu’un d’autre le fera à votre place. Bien sûr que c’est plus valorisant d’être repéré comme valeur montante de l’entreprise ou comme jeune talent… Bref, tout autant de caractéristiques qui gonflent notre égo mais dites-vous bien que c’est en exprimant les choses que l’on a le plus de chance d’être entendu !

4 – Reconversion : cette année, je change de métier

Nous y voilà, le changement de métier, de vie professionnelle. Se donner la possibilité de repartir de zéro, de croire que tout est possible. De vivre ses rêves et non de rêver sa vie. Bonne nouvelle : vous avez raison d’y croire car le meilleur moment de changer de vie professionnelle c’est lorsque vous le décidez ! Prêt pour votre reconversion ?

5 – Changement d’environnement professionnel

En fait, tout est top dans votre métier. Vous aimez votre travail, vous vous réalisez et vous n’êtes pas prêt d’en changer. Alors pourquoi, n’êtes-vous pas épanoui ? C’est peut-être une question d’environnement et de valeurs professionnelles, il est certainement temps de changer de crémerie et de trouver une entreprise qui partage vos valeurs et qui propose un mode de fonctionnement compatible au vôtre.

6 – Stimulation professionnelle

Se réaliser professionnellement n’implique pas toujours de grands changements. Trouver sa voie, c’est peut-être tout simplement (re)trouver un peu de stimulation intellectuelle, créative ou organisationnelle. Vous avez probablement besoin de redonner du souffle à votre travail sur des aspects assez simples mais des détails qui peuvent faire toute la différence. Un nouveau projet vous donnant la possibilité de développer de nouvelles compétences, de nouveaux interlocuteurs, votre participation à un comité de pilotage… Bref, de nouvelles perspectives à votre métier.

Et si je faisais confiance à mon instinct pour trouver ma voie professionnelle ?

On ne l’a jamais assez dit, faites-vous confiance ! Ecoutez votre petite voix intérieure qui vous guide au quotidien. Si vous ne sentez pas un projet, essayez d’en comprendre les raisons afin d’en écarter les facteurs rationnels car ils ont leur importance et il faudra alors les intégrer dans votre décision. Mais si cela sort du factuel, qu’il n’y a aucune raison tangible, il est important d’y réfléchir à deux fois. Car généralement, le mauvais feeling se confirme par la suite. 

Une nouvelle année pour trouver sa voie professionnelle. Petit ou grand enjeu ? Démarche personnelle ou accompagnée ? Dans tous les cas, prenez le temps de la réflexion et lâchez prise, c’est le moment de penser à vous.

Pas de commentaires

Réagir à l'article

* Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte