fbpx

Quel avenir pour les managers ?

mains d'un homme en costard

Quel avenir pour les managers ?

À l’heure actuelle, les entreprises ont tendance à privilégier une gouvernance plus collégiale et plus souple. Le principe consiste à valoriser les compétences des membres d’un groupe. Il sert également à mettre de côté ambitions et égos, afin de responsabiliser et motiver davantage toute l’équipe. Aussi, force est de constater que le métier de manager est amené à évoluer. Focus sur l’avenir des managers.

Une nouvelle génération de managers

Le « pouvoir absolu » du manager doit céder la place à un mode d’organisation et de gouvernance fondé sur la responsabilisation des salariés. Cela permet de répondre de manière optimale à des objectifs de créativité et de productivité. De par ce mode de fonctionnement, l’orientation stratégique de l’entreprise n’est plus fixée par une personne en particulier. Cela étant, le rôle du manager en tant qu’organisateur et fédérateur reste essentiel pour une bonne gestion de projet. Le manager de demain restera en effet attaché à l’entreprise et à ses valeurs, mais aura également cette qualité d’être fin psychologue pour garder intacte la motivation des collaborateurs et surtout faire évoluer leurs compétences.

Avenir des managers : seront-t-ils toujours indispensables ?

Certes, les nouvelles méthodes de travail agiles pourraient être interprétées par une tendance vers un autre modèle de management, plus responsabilisant car accès sur le développement des salariés. La place du manager devient essentielle mais sa posture doit changer et s’adapter à chaque étape que l’entreprise vit. Il ne doit pas se positionner comme celui qui donne des directives mais plutôt comme celui qui guide ses équipes dans un objectif de valorisation de leurs compétences avec comme impact direct l’enrichissement de l’entreprise.

Les salariés auront en effet toujours besoin de leader pour leur servir de modèle et d’interlocuteur, notamment pour les guider dans la compréhension de leurs difficultés. Un manager doit ainsi faire preuve de leadership et se montrer résolument bienveillant. Vous l’aurez compris, le manager de demain ne sera plus perçu comme étant ce chef suprême, dont les ordres doivent impérativement être exécutés sur le champ sans que personne ne se soit rendu compte de leur importance. Ils seront davantage abordables, à l’écoute et surtout collaboratifs.

1 Commentaire

Réagir à l'article

* Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte