fbpx

Comment réagir face aux critiques de son manager ?

critics

Comment réagir face aux critiques de son manager ?

Malgré la tendance managériale qui tend vers la reconnaissance des efforts fournis par les employés, rares sont les managers qui les saluent et les félicitent. Pourtant, au moindre écart, ils ne ratent aucune occasion pour pointer du doigt les employés et les critiquer. Puisqu’on ne peut rien faire pour empêcher quelques managers d’agir de la sorte, autant trouver des moyens de capitaliser et de positiver les critiques.

La reformulation

Réagir au quart de tour à la note d’agressivité dans les critiques de son supérieur est une très mauvaise idée. Il convient de reformuler les remarques de façon à exprimer qu’il s’agit de l’avis personnel du manager. « À votre avis, ce travail ne vaut rien ? », voilà un exemple de reformulation qui vous donnera le temps d’assimiler ces propos touchants et au manager de mesurer la portée de sa parole. A priori, il devrait reformuler ses critiques de manière plus constructive.

Chercher à comprendre

Il est toujours déplaisant d’entendre des remarques acerbes sur un travail dans lequel on s’est réellement investi. Au lieu de se refermer sur soi ou de répondre par la violence, il faut agir en professionnel et demander des explications sur les critiques émises. « Quels points vous conduisent à dire que ce travail ne vaut rien ? ». Le choix des mots est important : au lieu de dire « vous permettent », on opte pour « vous conduisent ».

Aborder votre position

Quand les points qui sont à revoir ont été clairement définis, abordez la situation de votre point de vue. Les besoins en matière de temps, de ressources, d’informations capitalisables ou de moyens doivent être évoqués si ces points vous ont empêché de bien faire votre travail. Une telle démarche manifeste votre professionnalisme et votre besoin d’accomplir au mieux vos tâches avec des conditions propices à l’efficacité.

Cliquez ici pour savoir comment faire face à un chef difficile.

Pas de commentaires

Réagir à l'article

* Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte