fbpx

Réseau social d’entreprise : avantages et inconvénients

femme au travail

Réseau social d’entreprise : avantages et inconvénients

Pour l’amélioration des échanges entre les salariés et la stimulation de la créativité de l’entreprise de façon collective, de plus en plus d’établissements se tournent vers le RSE (réseau social d’entreprise). Focus sur ses avantages et inconvénients.

Les avantages d’un réseau social d’entreprise

Grâce au réseau social d’entreprise, les salariés peuvent développer des compétences multiples de manière autonome et obtenir rapidement les informations dont ils ont besoin. Cette facilité d’accès aux ressources de l’entreprise représente particulièrement un gain de temps, aussi bien pour les travailleurs que pour la société.

Un RSE est aussi un moyen pour atténuer le poids de la hiérarchie en rendant plus faciles les échanges entre les différentes entités de l’entreprise. En effet, la hiérarchie est souvent difficile à affranchir mais le RSE permet aux dirigeants de publier leurs commentaires dans le flux d’activités, et d’interagir avec tout le monde en même temps. De plus, un bon RSE permet de renforcer le sentiment d’appartenance et l’implication, mais aussi de mieux intégrer les nouvelles recrues.

Les inconvénients d’un réseau social d’entreprise

Il n’est pas toujours facile d’obtenir l’adhésion des employés dans la mise en place d’un réseau social d’entreprise. Certains n’y verront qu’une charge de travail supplémentaire, tandis que d’autres n’arriveront pas à maîtriser comme il faut les nouvelles technologies. L’entreprise ne peut pourtant pas fonctionner à deux vitesses.

Souvent l’entreprise se procure d’une solution en l’imposant à ses salariés sans véritable accompagnement au changement, si ce n’est qu’une formation à l’outil. Et le pire pour l’organisation, c’est que le RSE peut très vite se réduire à un usage inapproprié des salariés. Pour éviter cela, il est conseillé de procéder par étape, à savoir la présentation de l’outil d’abord (via un processus d’information efficace), la formation, l’accompagnement au changement et le suivi.

En résumé

C’est un nouvel outil donc il faut être conscient que c’est un changement de pratique et que le temps sera un allié. Néanmoins, il est important que l’exemple vienne du haut mais sans rien imposer dans le cas contraire, c’est l’inverse que l’on obtiendra, c’est-à-dire pas l’adhésion. Ensuite, il faut accompagner, former et échanger autour de ce nouvel usage et pourquoi pas organiser des événements via cet outil. Il faut que cela reste facile, ludique et bénéfique !

Pas de commentaires

Réagir à l'article

* Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte