fbpx

Risques psychosociaux au travail : les chiffres clés

Risques psychosociaux au travail : les chiffres clés

Les salariés sont de plus en plus nombreux à déclarer souffrir de symptômes liés à des risques psychosociaux : stress, irritabilité, nervosité, troubles de la concentration ou du sommeil, manque de motivation, fatigue, dépression, … En France, aucun secteur n’en est épargné. Outre les conséquences sur les individus concernés, les risques psychosociaux ont également des effets néfastes sur la performance de l’entreprise : absentéisme, augmentation du taux de rotation du personnel, baisse de la productivité, etc. Il faut donc savoir les prévenir, en analysant différents facteurs tels que l’organisation du travail. Recourir aux services d’intervenants professionnels spécialistes dans la prévention des risques psychosociaux représente également une solution efficace.

Faits et chiffres sur le stress et les risques psychosociaux

En France, le stress au travail a un coût. En effet les dépenses de soins, mais aussi celles liées à l’absentéisme, aux démissions, ou encore aux décès prématurés de salariés, s’élèveraient au moins entre 2 et 3 milliards d’euros selon l’étude INRS et Arts et Métiers ParisTech. Sur les lieux de travail, le problème le plus fréquent s’avère être le stress, causé notamment par un changement, tel la restructuration de l’organisation de l’entreprise (70% des cas), un forte charge de travail ou de trop longues heures de travail (60%), et autres formes de pressions (55%).

Selon Eurostat, plus d’un quart des travailleurs européens affirment ainsi être exposés à des risques psychosociaux au travail. En parallèle 4 salariés sur 10 pensent que le stress n’est pas bien géré sur leur lieu de travail, confrontant 3.2 millions d’actifs à un risque élevé de burn-out en Europe.

Il est heureusement possible d’éviter et de gérer les risques psychosociaux, quel que soit le type et la taille de l’entreprise. Une démarche de prévention doit être mise en place, en l’intégrant dans une politique de gestion des risques professionnels et dans le dialogue social.

Pas de commentaires

Réagir à l'article

* Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte