fbpx

Vision et stratégie d’entreprise : éléments fédérateurs

Vision et stratégie d’entreprise : éléments fédérateurs

La stratégie et la vision d’entreprise sont fréquemment évoquées dans les manuels du dirigeant comme l’élément clé et incontournable de tout « bon leader ». C’est un terme qui est presque galvaudé, pourtant il doit aller au delà des discours. En effet, il est important que la vision et la stratégie d’entreprise soient comprises par les équipes afin d’être mis en œuvre sur le terrain.

Quelle différence entre vision et stratégie d’entreprise ?

La vision

Elle doit être établie par le dirigeant et sa garde rapprochée. Mais c’est avant tout le job du dirigeant car c’est le capitaine du navire. C’est donc à lui de savoir où aller pour pouvoir insuffler le cap à l’ensemble des collaborateurs. Car sans cela, ils n’auront pas la direction et auront des difficultés à trouver le sens de leurs missions.

La vision permet de définir où vous voulez aller, de communiquer clairement ce que vous désirez atteindre comme objectifs, de mobiliser et de motiver les collaborateurs pour réaliser leurs missions et conjuguer leur énergie et leurs efforts dans une même direction. Ce qui évitera les non-sens, les ambiguïtés, les dispersions et les découragements… et les départs, voire pire les contre-productions.

La stratégie

C’est la deuxième étape après avoir défini la vision. C’est l’identification et la mise en acte des finalités et des objectifs fondamentaux de l’entreprise à court, moyen et long terme. A la différence de l’identification de la vision, la stratégie peut/doit être élaborée par une équipe stratégique, bien souvent le comité de direction ou plus élargie les acteurs clés de la société. C’est donc la mise en œuvre de la vision de l’entreprise.

La stratégie doit s’appuyer sur le terrain et sur les retours des clients, tout en respectant la vision. En revanche, les moyens à mettre en œuvre ne doivent surtout pas rester figés. Contrairement à la vision, le dirigeant ne doit pas la modifier tous les mois  car cela pourrait être déstabilisant pour les équipes. On avance pour une bataille à la fois et non pour de multiples et cette conquête doit être suffisamment claire et constante pour garantir l’engagement de tous.

Donc on ajuste la stratégie selon des points factuels identifiés : analyse des échecs, des incidents critiques, des décalages entre ce qui était visé et le résultat obtenu. Puis on la réajuste selon notre compréhension mais également en fonction de l’analyse des risques.

La stratégie s’ajuste au terrain, la vision doit rester fidèle à son projet initial (sauf événements marquants).

Comment élaborer et ajuster la stratégie d’entreprise ?

La stratégie d’entreprise peut donc être élaborée en groupe, auprès des personnes stratégiques de l’entreprise (comité de direction, comex). Il s’agit de conjuguer la mise en œuvre des moyens nécessaires pour se rapprocher au plus près de la vision d’entreprise en s’appuyant sur la créativité du groupe (intelligence collective).

En effet, c’est l’occasion d’aller expérimenter des actions jamais tentées tout en analysant les risques. C’est donc s’accorder la possibilité de proposer des choses innovantes, de faire confiance à ses équipes, de croire en leurs capacités sans oublier de leur donner les moyens de réalisation. C’est d’accepter que l’idée ou l’action définie ne sera pas parfaite et ne donnera peut-être pas 100 % des résultats.

Car l’essentiel, c’est de se rapprocher de l’objectif, pas à pas en comprenant les erreurs commises mais également les succès. Car l’analyse d’une réussite est aussi important que l’analyse des erreurs. En effet, il serait dommage d’avoir réussi par chance ou par hasard donc il faut comprendre ce qui a fonctionné ou non.

La mise en place d’une stratégie, une boucle en 4 étapes :

  1. Décider des actions en lien avec la vision
  2. Mettre en œuvre les ressources et allouer les moyens nécessaires
  3. Analyser le retour des actions et du terrain
  4. Ajuster la stratégie selon l’analyse réalisée et toujours en lien avec la vision

 

Comment s’assurer que la vision et la stratégie sont comprises par l’ensemble des équipes ?

Après avoir identifié la vision d’entreprise, le dirigeant peut élaborer la stratégie avec ses proches équipes mais la clé de la réussite repose principalement sur le soutien auprès du terrain et sur la capacité des managers à les guider pour y arriver.

Quelques éléments pour respecter la vision et la stratégie d’entreprise :

La communication

Une fois que la vision et la stratégie ont été élaborées, le job du dirigeant ne s’arrête pas là. Il va falloir porter sa vision et mettre en adéquation l’ensemble des projets et des missions. La communication est donc un vecteur de réussite fondamental. Le dirigeant doit communiquer, rassurer, répondre aux questions et aux remarques et pour cela une seule vérité : être sur le terrain auprès de ses équipes pour comprendre ce qui se passe. Bien sûr en fonction de la taille de l’entreprise, le dirigeant ne va pas toujours pouvoir être à tous les niveaux. Dans ce cas, il doit être proche de sa garde rapprochée et être proche d’eux pour comprendre ce qui passe « dans la vraie vie de son entreprise » et non pas uniquement au travers de rapports et de tableaux chiffrés.

Puis c’est à la garde rapprochée (team leader) d’aller sur le terrain auprès de leurs équipes et de comprendre, d’observer, de mesurer les écarts, de poser les questions et surtout de permettre aux équipes de développer leurs compétences en analysant les différentes situations vécues sur leur poste de travail.

Si les collaborateurs qui constituent l’entreprise n’ont pas la possibilité de s’exprimer et de communiquer sur les objectifs, leurs missions et la compréhension qu’ils en ont, le risque de non-dit et de non performance augmente.

Le soutien des managers auprès de leurs équipes

Il ne s’agit pas de voir ses équipes au cours de multiples réunions interminables ni d’analyser le compte-rendu des actions de la semaine ou de faire de rapides échanges sur un indicateur faible qui se révélera finalement l’annonce d’un gros problème.

Non, il s’agit d’être proche de vos collaborateurs en les encourageant à communiquer auprès de vous ou entre eux (espace de discussion) pour analyser et comprendre la façon dont les dysfonctionnements sont compris et vécus et ce qu’ils en font. Vous devez veiller à ce qu’ils ajustent leurs actions selon l’analyse des erreurs et des réussites. Votre priorité en tant que manager c’est d’éviter que vos équipes naviguent à vue, sans compréhension de la vision de l’entreprise et sans appropriation de la stratégie.

Votre rôle consiste à les accompagner dans leur analyse de leur vécu professionnel (problèmes rencontrés, retour clients, retard, qualité non optimisée…).

Votre mission de leader est de leur permettre d’avoir un coup d’avance pour se rapprocher de la vision d’entreprise, tout en les rassurant sur leurs décisions et en les encourager à prendre des initiatives. C’est de parler avec eux de leurs difficultés pour réajuster leurs actions et probablement de la mise en œuvre de la stratégie. C’est de les encourager malgré leurs erreurs car l’essentiel c’est d’avoir pris l’initiative d’avancer en proposant des solutions innovantes.

Une entreprise sans vision a toutes les chances de tourner en rond et de se retrouver démunie de l’énergie de ses collaborateurs. Sans stratégie, elle avancera mais sans savoir si elle se rapproche ou s’éloigne du cap fixé. Mais l’essentiel dans la vision et la stratégie de l’entreprise, c’est d’être capable de la transmettre à ses équipes.

Pas de commentaires

Réagir à l'article

* Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte